“Application iPhone : tests & actu iPhone, iPod Touch, iPad”

Voir dans iTunes

[+] McPixel : les prouesses d’un type au lourd passé psychiatrique

[+] McPixel : les prouesses d’un type au lourd passé psychiatrique

L'avis du rédacteur :

Graphismes33333
Fun/Utilité44444
Durée de vie44444
Qualité/Prix33333

On vient de trouver notre jeu-crétin de la semaine. Associer des pixels avec des casse-têtes, c’est pas ultra original et d’autres s’y sont déjà essayés. McPixel est pourtant à la frontière qui sépare un jeu de génie d’un jeu complètement moisi. On est quand même tombé d’accord pour le faire passer du côté génial de la barrière.

Au programme, 100 niveaux complètement barrés, complètement débiles, complètement géniaux. Du WTF à l’état pur comme on n’en avait pas vu depuis Coop Phonics.


Première chose, on doit vous avouer qu’au début, on n’a absolument RIEN compris au jeu . On a bien mis 10 minutes pour savoir ce qu’il fallait faire pour réussir le premier niveau. Pas de tutoriel ni de niveau « test » pour comprendre la mécanique de McPixel. On va donc vous servir de guide. De rien, plaisir d’offrir, joie de recevoir. Le personnage, qui a une fâcheuse manie de donner des coups de pied dans les gens, se déplace au toucher dans un niveau qui occupe tout l’écran. Il y a quelques similitudes de décor mais dans l’ensemble chacun est unique. Le but est simple : on a 20 secondes pour désactiver une bombe. En somme, un épisode de 24 ultra condensé, avec de l’humour et du politiquement incorrect à l’intérieur.

On est prévenu dès le splashscreen : le personnage urine sur de la dynamite pour éteindre la mèche. Un comportement qu’on peut juger « normal » dans un jeu où on aura l’occasion de voir un esquimau exhibitionniste ou même un homme s’adonnant aux plaisirs (?) de la zoophilie. C’est du n’importe quoi, assumé. Tous les niveaux auront leurs éléments loufoques et ça apportera encore plus de décalage dans un jeu qui était dès le départ… décalé. Et si ces distractions ne suffisaient pas, il faudra en plus affronter l’esprit tordu du développeur. Aucun niveau n’est franchissable du premier coup. Aucun. Et même quand on pense y arriver, la bombe explose. Pourtant le schéma est simple : plusieurs éléments sont interactifs dans le décor et il faudra les toucher dans le bon ordre pour arriver à éviter le boom.

Attention, spoil du premier niveau en guise de tutoriel maison : son personnage, un vendeur de hotdog et un alien fumant du cannabis sur une île déserte. Non, ce n’est pas du Kamoulox ! La solution est même complètement logique : on doit ramasser le hotdog explosif qui est dans le sable puis le refiler à Bob Alien Marley qui va tenter de le fumer. La bombe lui explosera ensuite au visage, on remporte une « médaille » et on passe au niveau suivant. Une fois la solution lue, ça peut paraître simple mais quand on a la situation sous les yeux, on fait moins le malin. Et ce sera comme ça à chaque niveau, à chaque chapitre de chaque monde. Et le jeu ne se cantonne pas qu’à ces niveaux « classiques » : si on arrive à choper 3 médailles d’affilée (rare), on débloque un niveau bonus encore plus incompréhensible. Une histoire sans fin à se taper la tête contre l’iPhone / l’iPad en essayant de désamorcer une bombe qui s’obstine à vouloir exploser, encore et encore.

Comme on le voit très bien sur les screenshots, les graphismes sont volontairement pixelisés. Ce qu’on ne remarque pas, c’est la bande-son du jeu, absolument géniale. Du rétro-chic dans toute sa splendeur. Quand on sait que derrière McPixel se cache un seul mec, on ne peut que saluer les prouesses d’un type qui doit avoir un lourd passé psychiatrique…

Notre note : 7/10

Au final, ce jeu demeure encore énigmatique à nos yeux et on ne comprend pas tout ce qu’a voulu faire ce type. Quand on voit toutes les idées saugrenues qu’il a intégré dans son titre et comment il l’a fait, la note ne pouvait pas être mauvaise. Néanmoins, l’absence totale de logique exclue tout raisonnement rationnel pour le désamorçage des bombes. Il faudra souvent y aller à l’instinct et on finira forcément par enfoncer cette clé à molette dans… Pardon, plus de spoil. Le jeu est barré, on aime ça et on vous le recommande.

L’avantage si vous n’êtes toujours pas convaincu, c’est qu’une version lite de McPixel est disponible, histoire de saisir à quel point ce jeu est génial.

Testée sur : iPhone 4S (5.1.1) – iPad 2 (5.1.1)
Version testée : 1.0
Langue : anglais
Taille de l’application : 24,80 Mo

Voir dans iTunes

ReTweeter sur Twitter :

RePoster sur Facebook :

application-iphone

Commentaires

1 - Commentaire

2 - Nom

3 - Email (ne sera pas publié)

4 - Site web

Commentaires

Par Sabbatax (posté avec l'app iPhone du site) le 4-09-2012

J’ai testé la version Lite. Je voulais juste rajouté deux-trois détails. Tout d’abord, il y a un tutoriel, pour cela, il faut toucher l’iPhone avec trois doigts. Ensuite, il y a deux types de médailles. Les argentés et les dorés : les argentés sont obtenues lorsqu’on finit le niveau et les dorés lorsqu’on trouve toutes les actions possibles avec les différents « objets » possibles.

Par Nataaaa (posté avec l'app iPhone du site) le 4-09-2012

Pour les explications, il faut utiliser deux doigts lorsque l’on joue, une fenêtre de pause avec un menu apparaît :)

Par Florian le 4-09-2012

Michel ne parlait pas des explications, mais plutôt du fonctionnement du jeu.

Par Chadys (posté avec l'app iPhone du site) le 5-09-2012

Ce jeu est génial. Complètement barré mais génial.

A lire aussi !